Text neck, tech neck ou la cervicalgie de texto

Text neck et douleurs cervicales

Votre tête pèse autant qu’une boule de bowling !

En temps normal, votre tête pèse environ 5-6 kilogrammes sur vos cervicales. Mais quand vous penchez la tête en avant et vers le bas, le poids ressenti sur la colonne cervicale commence à augmenter. À un angle de 15 degrés, ce poids est d’environ 12 kilogrammes, à 30 degrés, il est d’environ 18 kilogrammes, à 45 degrés il est d’environ 22 kilogrammes, et à 60 degrés, il est d’environ 27 kilogrammes !
C’est la charge supplémentaire sur votre colonne vertébrale quand vous consultez ou passer du temps sur votre smartphone et/ou tablette.
Les chercheurs ont trouvé que cette mauvaise posture; appelée text neck ou tech neck ou cervicalgie des textos; peut conduire à une usure et une dégénérescence prématurées, aux déchirures autour de la colonne vertébrale, et même la chirurgie.

Avec la tête en avant, 4 boules de bowling sur la nuque !

“Cela devient une épidémie” confirme Hansraj, chef de service de chirurgie de la colonne vertébrale à l’hôpital de New York Spine Surgery and Rehabilitation Medicine. “Il suffit de regarder autour de vous, tout le monde a la tête baissée.”

Pour comprendre ce que cela signifie, imaginez porter, un enfant de 8 ans, ou 3 à 4 boules de bowling, sur la nuque, pendant plusieurs heures par jour. Les utilisateurs de smartphones passent une moyenne de deux à quatre heures par jour la tête penchée en avant, à la lecture des e-mails, l’envoi de textes ou sur les sites des médias sociaux. Selon les études, cela revient à environ 700 à 1400 heures par an, où les gens mettent cette pression énorme sur leur colonne. Et c’est probablement pire pour les jeunes qui passeraient éventuellement 5.000 heures dans cette position, dit Hansraj.

“C’est un vrai problèmes chez les jeunes.», dit-il. «Avec cette contrainte excessive sur la nuque, nous pourrions commencer à voir de plus en plus de jeunes qui ont besoin de soins pour la colonne vertébrale. »

Un autre spécialiste déclare que « l’effet est similaire à l’extension d’un doigt en arrière et de l’y maintenir pendant environ une heure. »

« Quand vous étirez le tissu pendant une longue période de temps, il devient douloureux, il devient enflammée,” dit-il. Il peut aussi provoquer des tensions musculaires, des nerfs pincés, des hernies discales et, au fil du temps, il peut même supprimer la courbe naturelle du cou. »

Et d’autres problèmes de santé

Une mauvaise posture peut provoquer aussi d’autres problèmes. Les experts disent qu’elle pourrait réduire la capacité respiratoire jusque 30 pour cent. Une mauvaise posture au niveau de la nuque est aussi liée à des maux de tête et des problèmes neurologiques, la dépression et les maladies cardiaques.

 

Que faire ?

Premièrement, éviter de rester longtemps la tête penchée en avant sur son smartphone, tablette ou ordinateur portable. Visitez notre page facebook ou youtube pour voir la vidéo sur les bonnes positions à prendre sur l’ordinateur.
Essayer de regarder votre téléphone avec la tête relevée ou de regarder votre tablette sur un support surélevé.
Et surtout de faire des exercices pour renforcer les muscles (postérieurs) des cervicales et des dorsales.

SaveSave

SaveSave

SaveSave

Les Dangers des antidouleurs opiacés

Le chef des services de santé américaines met en garde les médecins contre l’utilisation des antidouleurs opiacés

Danger des antidouleurs opiacés
Danger des antidouleurs opiacés

Le cas de “Prince” n’est pas isolé

Le “Surgeon General” des Etats-Unis, c’est-à-dire le chef des services de santé américaines vient d’envoyer une lettre à tous les médecins américains sur l’épidémie d’opioides. C’est la première fois que le Surgeon General des Etats-Unis écrit à tous les médecins. La raison : des dizaines de milliers de gens qui meurent chaque année d’overdose de médicaments opioides prescrits par leur médecin pour la douleur tels qu’Oxycontin et Vicodin. Dans sa lettre il ecrit : “Il est important de reconnaître que nous en sommes arrivés là sur un chemin pavé de bonnes intentions”. Mais ces bonnes intentions ont eu des conséquences catastrophiques.
Entre 1999 et 2014, plus de 165.000 personnes sont mortes aux Etats-Unis, d’overdose de médicaments opioides sur prescription.

Dans une interview avec la chaîne d’information CNN, le vice-amiral Murthy dit qu’il a été inspiré de faire ce courrier en constatant que malgré toute l’attention des médias sur l’épidémie d’overdose aux médicaments opioides, beaucoup de médecins ne réalisaient pas encore les dangers de ces médicaments.
Il raconte qu’en déjeunant avec un ami, cardiologue, formé dans les meilleurs institutions du pays, il a été surpris de voir qu’il ne savait pas que ces médicaments peuvent être addictifs !

Pour rééduquer les médecins, le vice-amiral Murthy a joint une carte de conseils à son courrier pour expliquer les bonnes pratiques pour la prescription de ces médicaments. Parmi les bonnes pratiques : les médecins devraient essayer d’autres approches telles que la kinésithérapie (Ils ont oublié la Chiro !) et les médicaments non addictifs, avant de prescrire des médicaments opioides !

Joint pour commentaire, le Dr Gary Franklin, un spécialiste des addictions aux Etats-Unis a ajouté qu’il faudrait encore plus pour combattre cette épidémie. Peut-être faire ce que l’état de Massachussettes a fait : établir des lois pour la precription de ces médicaments tels qu’une limite de 7 jours pour toute première prescription d’antidouleurs opioides. Il a ajouté que “ce serait bien que les médecins qui ont participé dans les années 90 dans le marketting des opiodes, admettent que contrairement à ce qu’ils ont raconté aux médecins, ces médicaments sont addictifs”. “Beaucoup de ces médecins qui ont promu ces médicaments étaient des médecins très connus et soutenu par de puissantes compagnies pharmaceutiques” a-t-il ajouté. “Où sont les “experts” qui ont initialement provoqué ce problème ?” a demandé le Dr Franklin. “Pourquoi ils ne reviennent pas dire, heu… nous nous sommes trompés ?”.

En tant que chiropracteur, je dirais qu’il n’y a pas grande chose à ajouter à cet article parue dans CNN du 25 août 2016. Si ce n’est que depuis toujours les soins chiropratiques offrent avec succès une alternative pour la douleur et surtout corriger les causes des douleurs et qu’il faudrait qu’en France aussi on aide les gens à prendre conscience des problèmes que ces médicaments pevent provoquer et les autres solutions qui s’offrent aux patients.

Comme des millions d’américains, canadiens, suisses, australiens,… essayez la Chiropraxie d’abord.

Article du CNN :
http://edition.cnn.com/2016/08/25/health/us-surgeon-general-letter-doctors-opioid-use/

Le courrier du Surgeon General des Etats-Unis à tous les médecins :
http://i2.cdn.turner.com/cnn/2016/images/08/25/sg.opioid.letter.pdf

Les recommandations jointes au courrier du Surgeon General
http://i2.cdn.turner.com/cnn/2016/images/08/25/opioidpocketguide.pdf

SaveSave