Text neck, tech neck ou la cervicalgie de texto

Text neck et douleurs cervicales

Votre tête pèse autant qu’une boule de bowling !

En temps normal, votre tête pèse environ 5-6 kilogrammes sur vos cervicales. Mais quand vous penchez la tête en avant et vers le bas, le poids ressenti sur la colonne cervicale commence à augmenter. À un angle de 15 degrés, ce poids est d’environ 12 kilogrammes, à 30 degrés, il est d’environ 18 kilogrammes, à 45 degrés il est d’environ 22 kilogrammes, et à 60 degrés, il est d’environ 27 kilogrammes !
C’est la charge supplémentaire sur votre colonne vertébrale quand vous consultez ou passer du temps sur votre smartphone et/ou tablette.
Les chercheurs ont trouvé que cette mauvaise posture; appelée text neck ou tech neck ou cervicalgie des textos; peut conduire à une usure et une dégénérescence prématurées, aux déchirures autour de la colonne vertébrale, et même la chirurgie.

Avec la tête en avant, 4 boules de bowling sur la nuque !

“Cela devient une épidémie” confirme Hansraj, chef de service de chirurgie de la colonne vertébrale à l’hôpital de New York Spine Surgery and Rehabilitation Medicine. “Il suffit de regarder autour de vous, tout le monde a la tête baissée.”

Pour comprendre ce que cela signifie, imaginez porter, un enfant de 8 ans, ou 3 à 4 boules de bowling, sur la nuque, pendant plusieurs heures par jour. Les utilisateurs de smartphones passent une moyenne de deux à quatre heures par jour la tête penchée en avant, à la lecture des e-mails, l’envoi de textes ou sur les sites des médias sociaux. Selon les études, cela revient à environ 700 à 1400 heures par an, où les gens mettent cette pression énorme sur leur colonne. Et c’est probablement pire pour les jeunes qui passeraient éventuellement 5.000 heures dans cette position, dit Hansraj.

“C’est un vrai problèmes chez les jeunes.», dit-il. «Avec cette contrainte excessive sur la nuque, nous pourrions commencer à voir de plus en plus de jeunes qui ont besoin de soins pour la colonne vertébrale. »

Un autre spécialiste déclare que « l’effet est similaire à l’extension d’un doigt en arrière et de l’y maintenir pendant environ une heure. »

« Quand vous étirez le tissu pendant une longue période de temps, il devient douloureux, il devient enflammée,” dit-il. Il peut aussi provoquer des tensions musculaires, des nerfs pincés, des hernies discales et, au fil du temps, il peut même supprimer la courbe naturelle du cou. »

Et d’autres problèmes de santé

Une mauvaise posture peut provoquer aussi d’autres problèmes. Les experts disent qu’elle pourrait réduire la capacité respiratoire jusque 30 pour cent. Une mauvaise posture au niveau de la nuque est aussi liée à des maux de tête et des problèmes neurologiques, la dépression et les maladies cardiaques.

 

Que faire ?

Premièrement, éviter de rester longtemps la tête penchée en avant sur son smartphone, tablette ou ordinateur portable. Visitez notre page facebook ou youtube pour voir la vidéo sur les bonnes positions à prendre sur l’ordinateur.
Essayer de regarder votre téléphone avec la tête relevée ou de regarder votre tablette sur un support surélevé.
Et surtout de faire des exercices pour renforcer les muscles (postérieurs) des cervicales et des dorsales.

SaveSave

SaveSave

SaveSave

Raideur cervicale et sciatique

Les chiropracteurs se sont depuis toujours intéressés à une approche globale du corps qui permet de rechercher et corriger les causes profondes des problèmes dits neuro-musculo-squelettiques. Or depuis toujours des patients ou des médecins leur posaient la question quant à l’utilité de travailler aussi sur les cervicales pour un problème par exemple dans le bas du dos. Effectivement pourquoi la position de la tête et de la nuque influerait sur le bas du dos ?

Perte de lordose cervicale et sciatique
Perte de lordose cervicale et sciatique

2015 : La preuve de l’influence de la courbure cervicale sur la sciatique

Plus tôt cette année, une étude a montré l’influence qu’une mauvaise position de la tête penchée en avant pourrait avoir sur la douleur sciatique.
Aujourd’hui, en raison d’une utilisation accrue des ordinateurs portables, des smartphones et des tablettes, les problèmes liés à la nuque raide (perte de lordose cervicale) et la tête penchée en avant sont très communs. Les conséquences sont généralement des douleurs et contractions musculaires au niveau de la nuque, des épaules et des céphalées.

Les chercheurs ont donc examiné 154 adultes qui avaient la tête penchée en avant et des problèmes de sciatique. Ces patients ont été répartis sur deux groupes qui ont reçu des traitements et exercices pour leur problème de dos, mais le groupe 2 a aussi reçu des exercices pour corriger la position de la tête en avant. Or deux ans après, les patients du groupe 2 qui avaient en plus reçu des exercices pour corriger la position de la nuque ont maintenu l’amélioration observée pour le mal de dos tandis que ceux du groupe 1 avaient les problèmes du dos qui étaient revenus comme avant.

Une autre étude parue en 2012 montrait que le fait de rajouter des exercices pour la correction de la tête en avant améliorait aussi la correction des problèmes de scoliose dans le dos.

Pourquoi est-ce si important ?

Pourquoi la courbure cervicale a une importance dans la gestion du reste du dos ? On n’a pas toutes les réponses mais depuis les vingt dernières années les chercheurs comprennent mieux l’influence des récepteurs nerveux, très concentrés au niveau cervical, dans la stimulation des centres nerveux qui au retour dictent leur tonus aux muscles, y compris les muscles le long de la colonne vertébrale (de façon très schématisée et résumé). D’où l’influence que pourrait avoir l’activité normale de ces muscles sur la colonne entière.

Il est donc important que la personne qui s’occupe de votre colonne soit formée dans une approche globale mais aussi comprenne un peu mieux la complexité du système nerveux.

-The effect of adding forward head posture corrective exercises in the management of lumbosacral radiculopathy: a randomized controlled study. Moustafa IM, et al. J Manipulative Physiol Ther. 2015 Mar-Apr.

-The role of forward head correction in management of adolescent idiopathic scoliotic patients: a randomized controlled trial. Clin Rehabil. 2012 Dec;26(12):1123-32.

SaveSave