La Chiropraxie et sportifs de haut niveau

De nombreux sportifs ont recours aux soins chiropratiques. Vous pouvez retrouver le témoignage de certains d’entre eux sur notre page : Sport et Chiropratique.

Voici un autre témoignage de la part de Steve Weatherford, un des joueurs de foot américain qui pendant ces dix années de carrière n’a jamais raté un match pour cause de blessure et il l’attribue aux soins chiropratiques :

«Je recevais des soins chiropratiques depuis l’âge de 14 ans, et c’est la seule raison pour laquelle j’ai été admis dans la NFL (Ligue nationale de football américain)», a-t-il déclaré.

Joueur le plus maigre de l’équipe de son école à 14 ans, il a développé des douleurs au dos lorsqu’il était adolescent dans la salle de musculation. Mais avec l’aide d’un chiropracteur, il a su renforcer son dos et se stabiliser. Il a déclaré qu’il comptait depuis sur les chiropracteurs pour l’entretien hebdomadaire et la prévention des blessures.

Weatherford a joué au football universitaire pour l’Université de l’Illinois et a pris sa retraite de la NFL avec le Super Bowl après son passage avec les Giants de New York. Au cours de sa longue carrière, il a également joué pour les Saints de la Nouvelle-Orléans, les Chiefs de Kansas City, les Jaguars de Jacksonville et les Jets de New York.

« Il y a une raison pour laquelle chaque équipe de la NFL a un chiropracteur disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 », a-t-il déclaré.

Aujourd’hui, les 32 équipes professionnelles ont des chiropracteurs faisant partie de l’équipe médicale complète qui s’occupe des joueurs. En fait les chiropracteurs de chaque équipe de football professionnel effectuent en moyenne 30 à 50 traitements par semaine pendant la saison. Avec une durée de 16 semaines, les 34 chiropracteurs procèdent à 16 320 à 27 200 ajustements (manipulations spécifiques) aux superstars de l’Amérique en seulement 120 jours.

Le Dr Jason Levy de Short Hills est le chiropracteur de l’équipe pour les Jets de New York et les Red Bull de New York. Avant une partie typique des Jets, il traitera de 20 à 30 joueurs pour une variété de problèmes. Mais beaucoup, dit-il, viennent à lui parce que «ils veulent se sentir équilibrés. Les chiropracteurs sont comme des mécaniciens. La chiropratique peut certainement aider le corps à se sentir mieux.

Les soins préventifs sont une grande partie de la programmation d’avant-match chaque semaine, a-t-il déclaré dans un communiqué de presse. En plus d’assister à tous les matchs, il se rend au centre de formation des Jets environ deux fois par semaine. Lui et les autres chiropracteurs de la NFL font partie d’équipes médicales complètes comprenant des chirurgiens orthopédiques, des spécialistes en médecine interne, des entraîneurs sportifs et des kinésithérapeutes.

Les joueurs de football américain, contrairement à la plupart des autres athlètes, sont confrontés à un contact physique à chaque partie du jeu, absorbant souvent des forces appliquées mesurant des centaines de kilos par seconde. La majorité des blessures graves au football sont causées par une atteinte de la colonne vertébrale au niveau cervical. En enseignant aux joueurs de football le fonctionnement de leur colonne vertébrale et les positions à éviter pendant le jeu, en particulier lors des combats, les chiropraticiens peuvent les aider à éviter de nombreuses blessures.

Ceci est particulièrement important pour les jeunes joueurs de football, a déclaré le Dr Robert Haley de Lyndhurst.

Haley, chiropracteur de la première équipe de football de la St. Joseph Regional High School à Montvale, a déclaré dans un communiqué de presse que « chaque collège proposant un programme sportif devrait être associée à un chiropracteur, au moins en tant que consultant ».

Le chiropracteur devrait également être familiarisé avec d’autres domaines de traitement tels que le travail des tissus mous et l’étirement, dit Haley. « Nous devons positionner la chiropratique de manière à ce que les jeunes joueurs de football et leurs parents comprennent qu’elle peut réduire (et non éliminer) les blessures et améliorer les performances. »

Weatherford complète en déclarant : «Les athlètes sont comme une voiture de haute performance. Si les pneus ne sont pas équilibrés, ils ne pourront pas performer au plus haut niveau ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *