Raideur cervicale et sciatique

Les chiropracteurs se sont depuis toujours intéressés à une approche globale du corps qui permet de rechercher et corriger les causes profondes des problèmes dits neuro-musculo-squelettiques. Or depuis toujours des patients ou des médecins leur posaient la question quant à l’utilité de travailler aussi sur les cervicales pour un problème par exemple dans le bas du dos. Effectivement pourquoi la position de la tête et de la nuque influerait sur le bas du dos ?

Perte de lordose cervicale et sciatique
Perte de lordose cervicale et sciatique

2015 : La preuve de l’influence de la courbure cervicale sur la sciatique

Plus tôt cette année, une étude a montré l’influence qu’une mauvaise position de la tête penchée en avant pourrait avoir sur la douleur sciatique.
Aujourd’hui, en raison d’une utilisation accrue des ordinateurs portables, des smartphones et des tablettes, les problèmes liés à la nuque raide (perte de lordose cervicale) et la tête penchée en avant sont très communs. Les conséquences sont généralement des douleurs et contractions musculaires au niveau de la nuque, des épaules et des céphalées.

Les chercheurs ont donc examiné 154 adultes qui avaient la tête penchée en avant et des problèmes de sciatique. Ces patients ont été répartis sur deux groupes qui ont reçu des traitements et exercices pour leur problème de dos, mais le groupe 2 a aussi reçu des exercices pour corriger la position de la tête en avant. Or deux ans après, les patients du groupe 2 qui avaient en plus reçu des exercices pour corriger la position de la nuque ont maintenu l’amélioration observée pour le mal de dos tandis que ceux du groupe 1 avaient les problèmes du dos qui étaient revenus comme avant.

Une autre étude parue en 2012 montrait que le fait de rajouter des exercices pour la correction de la tête en avant améliorait aussi la correction des problèmes de scoliose dans le dos.

Pourquoi est-ce si important ?

Pourquoi la courbure cervicale a une importance dans la gestion du reste du dos ? On n’a pas toutes les réponses mais depuis les vingt dernières années les chercheurs comprennent mieux l’influence des récepteurs nerveux, très concentrés au niveau cervical, dans la stimulation des centres nerveux qui au retour dictent leur tonus aux muscles, y compris les muscles le long de la colonne vertébrale (de façon très schématisée et résumé). D’où l’influence que pourrait avoir l’activité normale de ces muscles sur la colonne entière.

Il est donc important que la personne qui s’occupe de votre colonne soit formée dans une approche globale mais aussi comprenne un peu mieux la complexité du système nerveux.

-The effect of adding forward head posture corrective exercises in the management of lumbosacral radiculopathy: a randomized controlled study. Moustafa IM, et al. J Manipulative Physiol Ther. 2015 Mar-Apr.

-The role of forward head correction in management of adolescent idiopathic scoliotic patients: a randomized controlled trial. Clin Rehabil. 2012 Dec;26(12):1123-32.

SaveSave

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *