Reflux gastrique : besoin d’anti-acide ou de soins chiropratiques ?

Le reflux gastro-oesophagien (RGO) toucherait un français sur 3

Le reflux gastro-oesophagien (RGO) toucherait 10 à 30% des personnes en France. En effet 30% de la population française a déclaré avoir souffert du reflux gastro-oesophagien pendant l’année passée et près de 10% en souffrirait de façon chronique, au moins une fois par semaine.

Ignorer les symptômes d’un reflux gastro-oesophagien pourrait conduire à une inflammation, ulcères et même cancer de l’oesophage si le problème persiste !

Reflux Gastro-oesophagien : le valve anti-retour ne fonctionne pas

Même si l’alimentation, le stress, fumer et certains médicaments peuvent contribuer au reflux gastro-oesophagien, le reflux est en fait dû à un mauvais fonctionnement du sphincter inférieur de l’oesophage. Imaginez un valve anti-retour qui doit laisser passer les aliments de l’oesophage vers l’estomac (qui contient de l’acide pour digérer les aliments) et qui empêche l’acidité de l’estomac de remonter dans l’oesophage.

Une mauvaise posture peut être la cause du reflux gastroesophagien

Une étude récente vient de confirmer d’autres études en montrant un lien significatif entre des problèmes de posture au niveau de la colonne vertébrale et la présence de reflux gastro-oesophagien. En effet, il a été observé qu’une hypercyphose thoraco-lombaire (posture du dos fléchie vers l’avant) influençait significativement la présence de reflux gastro-oesophagien et que le fait de corriger chirurgicalement cette “déformation” de la colonne réduisait les symptômes du reflux.

Une autre étude parue en 2012 avait déjà conclu que “la cyphose lombaire, l’augmentation du nombre de médicaments pris par jour, et la faiblesse des muscles du dos étaient des facteurs de risque importants pour le développement de symptômes de reflux gastro-oesophagien”. De même qu’une autre étude en 2011 qui avait montré que l’activité myoélectrique de l’estomac et l’activité du système nerveux autonome étaient inhibées dans la posture de flexion lombaire.

Une des explications avancées par les chercheurs est qu’une flexion dorso-lombaire accentuée, augmente la pression intra-abdominale exercée sur l’estomac et l’œsophage provoquant dans certain cas une hernie hiatale. Ce qui, combiné à une inhibition de l’activité réflexe des muscles de l’estomac; nécessaire pour la digestion et le transport des aliments de l’estomac vers les intestins; provoque les symptômes d’indigestion, de gaz et de reflux.

Une solution : La Chiropraxie

Depuis toujours des patients ont rapporté avoir ressenti une amélioration de leurs symptômes digestifs y compris de leur reflux gastro-oesophagien suite aux soins chiropratiques. Ces études pourraient fournir une explication aux nombreux témoignages des patients à ce sujet.

Pourquoi donc ne pas essayer la Chiropraxie avant des interventions plus lourdes ou même contre-productives. En effet, le fait que l’acidité de l’estomac remonte dans l’oesophage n’est pas dû à “trop d’acidité” dans l’estomac mais bel et bien à un dysfonctionnement de la valve et parfois même à moins de sécrétion d’acide dans l’estomac dû à une inhibition des reflexes neuromusculaires comme vu précédemment. Moins de mobilité des muscles de l’estomac et moins d’acidité dans l’estomac font que les aliments sont moins digérés et moins expulsés vers l’intestin. La fermentation de ces aliments restés dans l’estomac provoque les gaz qui pousse encore plus l’acidité vers le haut (l’oesophage). D’où les ballonnements et les reflux d’acidité. Qu’est-ce qui se passe si pour protéger l’oesophage, on diminuait encore plus la sécrétion de l’acide dans l’estomac avec des anti-acides ?
Il serait donc plus logique dans un premier temps de consulter un chiropracteur pour redonner une bonne mobilité articulaire au niveau de la colonne vertébrale et vous aider pour votre posture et en même temps d’ajouter une cuillère à soupe de vinaigre de cidre à votre alimentation pour aider à la digestion des aliments par l’estomac.

Références :

* BMC Gastroenterol. 2018 Jan 10;18(1):8. Prevalence and key radiographic spinal malalignment parameters that influence the risk for gastroesophageal reflux disease in patients treated surgically for adult spinal deformity. Ohba T, Ebata S, Koyama K, Haro H.
* Eur Spine J. 2012 Nov;21(11):2149-57. Influence of lumbar kyphosis and back muscle strength on the symptoms of gastroesophageal reflux disease in middle-aged and elderly people. Imagama S, Hasegawa Y, Wakao N, Hirano K, Hamajima N, Ishiguro N.
* Osteoporos Int. 2009 Jul;20(7):1193-8. Impact of spinal kyphosis on gastroesophageal reflux disease symptoms in patients with osteoporosis. Miyakoshi N, Kasukawa Y, Sasaki H, Kamo K, Shimada Y.
*  Biomed Res. 2011 Aug;32(4):271-8. Impact of lumbar kyphosis on gastric myoelectrical activity and heart rate variability in a model using flexion posture in healthy young adults. Tsuchie H, Fukata C, Takahashi K, Miyakoshi N, Kobayashi A, Kasukawa Y, Shimada Y, Inoue H.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *