Sucre ou sucrette et édulcorant ?

sucre et sucrette mauvais pour le cerveauOn le savait, trop de sucre n’est pas bon pour la santé. On sait aussi que ce n’est pas bon non plus pour le fonctionnement du cerveau. Une étude récente a encore montré que l’excès de sucre notamment le fructose, présent dans les boissons sucrés, pourrait endommager le cerveau. Cette étude a montré que les personnes qui boivent régulièrement des boissons sucrés, ont plus de probabilité d’avoir des problèmes de mémoire, un cerveau plus petit et un hippocampe beaucoup plus petit – une zone du cerveau importante pour l’apprentissage et la mémoire.

Faut-il donc préférer les boissons à base d’édulcorants ? Une étude de suivi a révélé que les personnes qui buvaient du soda diététique (diet, zéro sucre,…) étaient presque trois fois plus susceptibles de développer un accident vasculaire cérébral et une démence que celles qui n’en buvaient pas !

“Ces études ne sont pas exhaustives, mais ce sont des données solides et une suggestion très forte”, explique Sudha Seshadri, professeur de neurologie à la faculté de médecine et membre de la faculté du Centre de la maladie d’Alzheimer de l’Université de Boston, auteur principal des deux papiers. “On dirait qu’il n’y a pas grand intérêt à boire des boissons sucrées, mais la substitution du sucre par des édulcorants artificiels n’est pas mieux”.
«Peut-être que nous devrons nous habituer à boire de l’eau à l’ancienne», ajoute-t-elle.

Pour la première étude, publiée dans Alzheimer & Dementia le 5 mars 2017, les chercheurs ont examiné les données, y compris les analyses d’imagerie par résonance magnétique (IRM) et les résultats des tests cognitifs, auprès d’environ 4 000 personnes. Les chercheurs ont examiné les personnes qui ont consommé plus de deux boissons sucrées par jour de tout type de soda, de jus de fruits et d’autres boissons gazeuses – ou plus de trois par semaine de soda seul. Parmi ce groupe à forte consommation de boissons sucrés, ils ont trouvé de multiples signes de vieillissement accéléré du cerveau, y compris un plus petit volume global du cerveau, une mémoire épisodique plus pauvre et un hippocampe rétréci (tous les facteurs de risque de la maladie d’Alzheimer à un stade précoce). Les chercheurs ont également constaté qu’une consommation plus élevée de soda diététique – au moins une par jour – était associée à un volume plus petit du cerveau.

Dans la deuxième étude, publiée dans Stroke le 20 avril 2017, les chercheurs, ont examiné spécifiquement si les participants avaient subi un accident vasculaire cérébral ou avaient été diagnostiqués avec une démence à cause de la maladie d’Alzheimer. Ils ont trouvé qu’il n’y avait pas de corrélation entre la consommation de boissons sucrées et les accidents vasculaires cérébraux ou la démence. Cependant, ils ont constaté que les personnes qui buvaient au moins un soda diététique par jour étaient presque trois fois plus susceptibles de développer un AVC et une démence.

Bien que les chercheurs aient pris en compte l’âge, le tabagisme, la qualité du régime et d’autres facteurs, ils ne pouvaient pas contrôler complètement les conditions préexistantes comme le diabète, qui peut avoir évolué au cours de l’étude et constitue un facteur de risque connu pour la démence. Les diabétiques, en tant que groupe, consomment plus de soda diététique en moyenne, pour limiter leur consommation de sucre, et une certaine corrélation entre l’apport diététique et la démence peut être due au diabète, ainsi qu’à d’autres facteurs de risque vasculaire. Cependant, ces conditions préexistantes ne peuvent pas expliquer complètement les nouvelles constatations.

Un des chercheurs précise que les scientifiques ont avancé diverses hypothèses sur la façon dont les édulcorants artificiels peuvent provoquer ces dommages, par exemple en transformant les bactéries intestinales pour altérer la perception du cerveau du sucré, mais «nous avons besoin de plus de travail pour trouver les mécanismes sous-jacents».

Référénces :

Sugary beverage intake and preclinical Alzheimer’s disease in the community, Alzheimer’s and Dementia, September 2017Volume 13, Issue 9, Pages 955–964

Sugar- and Artificially Sweetened Beverages and the Risks of Incident Stroke and Dementia, Stroke. 2017;48:1139-1146

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *