La Chiropraxie contre la douleur et pour réduire la dépendance aux opioïdes

douleurs cervicale coup du lapin

Une étude récente suggère que les soins chiropratiques pour les douleurs musculo-squelettiques permettent de réduire de façon  significative la prescription et la consommation d’anti-douleurs opioïdes par rapport aux soins non chiropratiques.
Dans une nouvelle revue systématique et méta-analyse, les patients qui ont consulté un chiropracteur pour une douleur musculo-squelettique étaient 49% moins susceptibles de recevoir une ordonnance d’opioïde que leurs homologues qui ont consulté un autre professionnel de santé.

« La prévention de la dépendance aux opioïdes et leur surdosage reste une priorité importante de la santé publique; et dans le cadre d’une stratégie visant à réduire la consommation d’opioïdes, les directives cliniques recommandent désormais de considérer de nombreuses options non pharmacologiques comme un traitement de première ligne avant toute médication » déclare l’auteure principale de l’étude Kelsey L. Corcoran, de la faculté de médecine de Yale.
« Les chiropracteurs  fournissent bon nombre des traitements inclus dans les lignes directrices cliniques pour le traitement initial des douleurs lombaires, des douleurs cervicales et de l’arthrose de la hanche, du genou et de la main », a déclaré Corcoran.
Les résultats ont été présentés ici à la réunion annuelle de l’American Academy of Pain Medicine (AAPM) en 2019 .

« Nous étions curieux de voir si les soins chiropratiques auraient un impact sur la consommation d’opioïdes en aval », a ajouté Corcoran.
Après avoir examiné toute la littérature disponible sur l’utilisation de la chiropratique et la prescription d’opioïdes, les chercheurs ont sélectionné six études portant sur un total de 62 000 patients à inclure dans l’analyse en cours.
La proportion de patients recevant une ordonnance d’opioïdes était plus faible chez les patients chiropratiques.

La recherche a été financée par le ministère des Anciens Combattants et la Fondation NCMIC. Corcoran et Hansen n’ont révélé aucune relation financière pertinente.

Assemblée annuelle 2019 de l’American Academy of Pain Medicine (AAPM): Résumé 107. Présenté le 08 mars 2019.

NDLR : De nombreux états américains; confrontés à des taux de mortalité élevés suite aux conséquences de la consommation des anti-douleurs opioïdes; ont mis en place des recommandations et une prise en charge des soins chiropratiques. Le dernier état en date est le Missouri. Le département de la santé estime que l’ajout de ces nouveaux services réduira réellement les coûts en diminuant les coûts des médicaments anti-douleurs, en éliminant les visites aux urgences et en évitant d’avoir recours à d’autres services médicaux.

Lutte contre le mal de dos et le fléau des opioïdes : Un autre état américain choisit la Chiropraxie

Le responsable de la lutte contre les addictions de l’état de New Hampshire veut plus de soins chiropratiques pour les patients

chiropraxie et TMS
Les chiropracteurs en première ligne contre les troubles musculo-squelettiques

Le conseiller du gouverneur Chris Sununu sur la toxicomanie et la santé comportementale, David Mara, a rendu visite aux médecins et aux chiropracteurs dans une usine de Dartmouth-Hitchcock au Liban (état de New Hampshire) mardi.

Ils se sont rencontrés pour discuter des soins chiropratiques comme une alternative aux opioïdes pour la gestion du mal de dos, une pathologie  répandue.

Une étude récente a révélé que les patients du New Hampshire traités par des chiropracteurs pour des maux de dos non liés au cancer étaient significativement moins susceptibles de recevoir une ordonnance pour un médicament à base d’opioïde.

Sur la base de ces résultats, Mara a dit qu’il encouragerait le gouverneur à élargir l’accès aux soins chiropratiques à travers l’état. « Si c’est quelque chose qui est basé sur la science et les données sont là, je suis sûr qu’il prendrait les mesures nécessaires pour le soutenir », at-il dit.

Il faut noter que le New Hampshire a le deuxième taux le plus élevé de décès par surdose de drogue aux États-Unis.

NDLR : L’étude citée est parue dans le numéro de Juin 2018 de Journal of Alternative and Complementary Medicine. L’objectif de cette étude était d’évaluer l’association entre l’utilisation des soins chiropratiques et l’utilisation de médicaments opioïdes sur ordonnance. Les auteurs (chiropracteurs et médecins) ont mesuré la probabilité d’avoir une d’opioïdes chez les patients ayant reçus des soins chiropratiques et ceux n’ayant pas reçu des soins chiropratiques.
La probabilité de recevoir une ordonnance pour un analgésique opioïde était de 55% plus faible chez ceux qui avaient reçu des soins chiropratiques par rapport à ceux qui n’avaient pas reçu des soins chiropratiques.
La conclusion des chercheurs était que chez les adultes du New Hampshire ayant des visites au cabinet pour lombalgie non cancéreuse, la probabilité d’avoir une ordonnance pour un analgésique opioïde était significativement plus faible pour ceux qui recevaient des soins chiropratiques par rapport aux autres.

Traduit de : http://nhpr.org/post/nh-drug-czar-eyes-expansion-chiropractic-care-cut-down-opioid-prescriptions#stream/0

Etude citée :  J Altern Complement Med. 2018 Jun;24(6):552-556. doi: 10.1089/acm.2017.0131. Epub 2018 Feb 22.
Association Between Utilization of Chiropractic Services for Treatment of Low-Back Pain and Use of Prescription Opioids. Whedon JM, Toler AWJ, Goehl JM, Kazal LA.