Les TMS (Troubles musculosquelettiques) chez les dentistes

Les dentistes et les troubles musculo-squelettiques

C’est la rentrée et on devrait parler des troubles musculo-squelettiques chez les enfants à cause de leur posture et de leurs cartables… Mais aujourd’hui on parlera de ces troubles chez les dentistes et leurs postures au travail !

Troubles musculo-squelettiques chez les dentistes

Dans ma carrière, j’ai vu beaucoup de chirurgiens dentistes se plaignant des douleurs de dos et cervicales. Quand on y pense, il est vrai qu’ils n’ont pas toujours une bonne position au travail : toujours penché en avant sur le patient, parfois en rotation, pendant des heures…

Une nouvelle étude vient de confirmer encore une fois que la douleur musculo-squelettique est un trouble très fréquent et débilitant chez les dentistes, conduisant souvent à une retraite anticipée. Une mauvaise ergonomie dans la pratique dentaire entraîne non seulement des douleurs musculo-squelettiques, mais peut également entraîner des déviations posturales résultant d’un déséquilibre de la fonction musculaire.

Les résultats ont montré qu’environ 83% des participants souffraient de douleurs musculo-squelettiques, la région lombaire étant la région la plus souvent signalée (29%). Les caractéristiques de la douleur les plus souvent signalées étaient la chronicité (63%) et le caractère sourd de la douleur (72%). En ce qui concerne les déviations posturales, le site le plus fréquemment signalé était la région du cou (72%). La corrélation entre les régions de déviation et les régions de douleur a montré que la région de l’épaule était plus importante que les autres régions.

Une autre étude parue en 2016 avait aussi trouvé que les dentistes courent un risque très élevé de développer des douleurs musculo-squelettiques liées au travail. Cette étude visait à étudier la prévalence de la douleur musculo-squelettique chez différents spécialistes dentaires et à établir une corrélation entre la région douloureuse et le type de travail clinique effectué par les spécialistes.

Les résultats de cette étude ont montré que la douleur musculo-squelettique est ressentie par 83,3% des parodontistes, 80% des dentistes conservateurs, 77,8% des endodontistes, 72,7% des orthodontistes, 70% des chirurgiens-dentistes, 63,6% des prosthodontistes, 63% des dentistes généralistes et 50% des pédodontistes. Les résultats ont également indiqué que la région de la douleur musculo-squelettique expérimentée varie selon la spécialité. Parmi les dentistes souffrant de douleurs musculo-squelettiques liées au travail, 80% des dentistes conservateurs ressentent des douleurs au cou et aux épaules, 66,7% des parodontistes et 54,5% des orthodontistes ressentent des douleurs dans la région lombaire. Plus de 50% des endodontistes ressentent des douleurs dans les régions du cou et des épaules et 39% des dentistes généralistes qui ressentent des douleurs dans la région du cou.

Ces études ainsi que d’autres citées plus bas montrent l’importance de la prévention pour ces professionnels. Mais comme le souligne une des études, il est important pour les dentistes de faire des analyses de leur posture et de leur mouvement.

C’est pour cette raison que la consultation chez un chiropracteur diplômé, spécialiste de la colonne vertébrale et des articulations, peut être importante pour la correction de ces problèmes musculo-squelettiques chez des professionnels tels que les dentistes et les chirurgiens.

Références :

  • J Contemp Dent Pract. 2018 Jul 1;19(7):773-777.
    Vertebral Malalignment among Male Dentists with Work-related Musculoskeletal Pain in the United Arab Emirates.
    Al-Rawi NH, Yousef H, Khamis M, Belkadi O, Ahmed S, Ali S.
  • J Contemp Dent Pract. 2016 Aug 1;17(8):639-44.
    Work-related Musculoskeletal Pain among Different Dental Specialists in United Arab Emirates.
    Al-Rawi NH, Khatib HE, Rajoub L, El-Sayed M, Naji R, Youssef R, Kawas SA.
  • Int J Occup Med Environ Health. 2017 May 8;30(3):367-377. doi: 10.13075/ijomeh.1896.00724. Epub 2017 Apr 18.
    Musculoskeletal disorders and perception of working conditions: A survey of Brazilian dentists in São Paulo.
    Ísper Garbin AJ, Barreto Soares G, Moreira Arcieri R, Adas Saliba Garbin C, Siqueira CE
  • Int J Dent Hyg. 2009 Aug;7(3):159-65. doi: 10.1111/j.1601-5037.2009.00395.x.
    A systematic review of musculoskeletal disorders among dental professionals.
    Hayes M, Cockrell D, Smith DR.
  • J Am Dent Assoc. 2003 Oct;134(10):1344-50.
    Mechanisms leading to musculoskeletal disorders in dentistry.
    Valachi B, Valachi K.
  • J Back Musculoskelet Rehabil. 2015;28(4):755-9. doi: 10.3233/BMR-140579.
    Musculoskeletal disorders among a group of Iranian general dental practitioners.
    Tirgar A, Javanshir K, Talebian A, Amini F, Parhiz A.

Chiropraxie : nouvel espoir pour les vétérans américains souffrant de troubles musculo-squelettiques

Le Congrès américain adopte une loi visant à élargir l’accès des vétérans aux services chiropratiques non médicamenteux

chiropraxie et TMS
Les chiropracteurs en première ligne contre les troubles musculo-squelettiques

Le Congrès américain a adopté une loi visant à élargir l’accès aux vétérans aux services chiropratiques non médicamenteux
L’American Chiropractic Association (ACA) a annoncé aujourd’hui que le Congrès, avec l’adoption de la Loi sur les crédits consolidés de 2018, a approuvé un plan élargissant l’accès à l’approche non médicamenteuse de la chiropratique aux anciens combattants, pas beaucoup de maux de dos et d’autres troubles musculo-squelettiques.

Soutenu par plusieurs groupes de vétérans la loi qui vient d’être adoptée demande au ministère des Anciens Combattants des États-Unis d’étendre la disponibilité de deux centres médicaux ou cliniques dans chacun Réseau de services intégrés aux anciens combattants plus tard le 31 décembre 2019, et moins 50% de tous les centres médicaux des vétérans au plus tard le 31 décembre 2021.

La mesure codifiée et élargie pour la première fois les services chiropratiques dans le service de santé de l’armée américaine pour inclure les services fournis par les docteurs en psychiatrie dans les catégories des services de santé préventifs et médicaux – en plus des services de réadaptation – plaçant les chiropraticiens dans les catégories de services.

À l’heure actuelle, les vétérans ont accès à des services chiropratiques dans plus de 70 grandes installations de traitement de la VA aux États-Unis, mais près de 100 sites de services de santé de l’armée américaine peu ou pas de disponibilité . Cette disparité survient à un moment où le besoin d’options efficaces et sans drogues pour les troubles musculo-squelettiques est urgent. Les données de services de santé de l’armée américaine citent « les maladies du système musculo-squelettique / système conjonctif » comme le mal de dos comme la maladie n ° 1 éprouvée par les anciens combattants revenant des guerres en Irak et en Afghanistan qui accèdent au traitement. De plus, des sondages montrent que, tout comme la population civile, de nombreux anciens combattants ont la difficulté à se procurer des analgésiques sur ordonnance (opioïdes).

«Depuis de nombreuses années, les vétérans ont un accès limité aux services essentiels offerts par les chiropracteurs. Le projet de loi que le Congrès a adopté aujourd’hui contribuera à donner aux vétérans un meilleur accès aux options de nouvelles « .

Le président par intérim de l’ACA, N. Ray Tuck, Jr., DC.