Les bases de la Chiropraxie

Le système nerveux contrôle le bon fonctionnement de tous les organes et systèmes du corps,...

...que ce soit les muscles, le coeur, la respiration, la digestion, la circulation, la vue, ... et même les émotions.

Un blocage articulaire peut survenir suite à des chocs ou traumatismes tels qu'un accident de voiture, chute, activité sportive ou une activité répétitive tel qu'une mauvaise position au travail, sur le canapé, au lit, etc. Ces blocages pourraient provoquer une irritation locale des nerfs avec pour symptômes des douleurs, contractions musculaires, inflammation, etc. Mais de plus en plus d'études démontrent que ces perturbations peuvent provoquer à la longue des problèmes au niveau des centres nerveux et provoquer d'autres symptômes tels que les céphalées, vertiges, hypertension artérielle, problèmes respiratoires, etc.

L'objectif d'un chiropracteur (chiropraticien) spécialisé en neurologie chiropratique est de chercher à corriger non seulement ces problèmes au niveau local, mais aussi les conséquences qu'ils peuvent avoir au niveau du système nerveux en général. Cette approche permet d'accomplir un travail plus en profondeur et de répondre à une plus large demande des patients pour des symptômes et des problèmes plus complèxes.

Chiropraxie et neurologie, l'évolution

Le travail du système nerveux est de recevoir et transmettre de l'information. Le cerveau contrôle et dirige tous les organes et systèmes par l'intermédiaire des nerfs qui passent entre les vertèbres de la colonne vertébrale.

Les premières théories chiropratiques se basaient sur le fait qu'un mauvais positionnement d'une vertèbre (appelé subluxation vertébrale) exerçait une pression sur le nerf et diminuait l'activité de ce dernier provoquant alors un mauvais fonctionnement des muscles et organes concernés (douleur, contraction, poblèmes digestifs, problèmes circulatoires, etc.). L'ajustement chiropratique avait donc pour effet d'enlever cette pression et de permettre une libre circulation del'influx nerveux.

Au cours du 20ème sicèle, des études ont permis de mieux comprendre les effets des blocages articulaires sur le fonctionnement du système nerveux périphérique et central. Pour résumer, la perte du mouvement articulaire entraîne une diminution de l'activité des récepteurs nerveux qui ont pour fonction la stimulation de l'activité du cerveau. D'où une baisse du fonctionnement du système nerveux qui, si elle continue, pourrait au cours du temps, être à l'origine des symptômes tels que douleurs, contractions musculaires, faiblesses articulaires, problèmes gastriques, problèmes circulatoires et maux de tête, etc.

C'est pour cette raison qu'un des effets d'un ajustement chiropratique est de mobiliser l'articulation et de ce fait stimuler l'activité du système nerveux pour retrouver ou préserver son équilibre général.

En quoi la spécialité en neurologie chiropratique est un plus pour le patient

Aujourd'hui, beaucoup parmi les professionnels de santé (ostéopathes, kinésithérapeutes etc.) ont pris conscience des bénéfices des manipulations vertébrales. Or tout praticien doit avoir une compréhension globale de l'état du patient avant de procéder à des manipulations articulaires. Tous les chiropraticiens offrent cette garantie basée sur une formation de six années de formation à temps complet. Ce qui n'est pas le cas pour la grande majorité des personnes qui font des manipulations vertébrales en France !

Les chiropraticiens spécialisée en neurologie chiropratique (actuellement 4 en France) sont, en outre, des chiropraticiens ayant suivi une formation complémentaire de 3 ans et doivent continuer à se former tous les ans aux avancées en neurologie fonctionnelle. Cela leur donne des outils supplémentaires pour comprendre et agir sur les interactions entre le système nerveux et le système musculosquelettique et les incidences sur des symptômes tels que les céphalées, douleur, vertige, déficit d'attention, nevralgie, cervicobrachialgie, hernie discale, etc. en plus des problèmes communément vus en chiropratique tels que lumbagos, sciatique, maux de dos, etc.

Témoignages de patients

Chiropraxie et tics nerveux

Yves, 56 ans, ancien rédacteur en assurances

Consulté pour des tics nerveux (raclement de gorge, déglutition). En vain, j'ai consulté médecin généraliste, psychiatre, ORL, magnétiseur, fasciathérapie, acupuncteur. Au bout de deux ans, j'ai connu le cabinet Paris Chiropratique par l'intermédiaire d'une voisine dont le fils est patient.

La secrétaire est accueillante, le Dr Alemi inspire la compétence et la confiance. Au bout de 3 semaines, les résultats étaient significatifs. Des exercices quotidiens sont nécessaires.

Je vois le Dr Alemi une fois par mois au lieu de deux fois par semaine. Les symptômes quotidiens insupportables pour moi et mes proches se sont estompés. Ma vie s'est considérablement améliorée grâce à la neuro chiropratique.

Lire les autres témoignages de nos patients
traitement vertiges et maux de tete par la chiropraxie

Guy, 48 ans, Répartiteur acheminements de gaz national

J'ai consulté pour des problèmes de vertiges, maux de tête.

.....

L'accueil est très sympa, le premier jour on nous explique à l'aide d'une vidéo ce qu'est la Chiropratque puis le chiropracteur nous reçois et nous explique plus en détail la chiropractie, fais un examen complet lui permettant de déceler les différents problèmes.

Depuis les vertiges, les maux de tête ont disparus... Le stress que j'avais par rapport aux vertiges a disparu, d'autre part je me tiens plus droit, 'ai l'impression que ma colonne vertébrale est redressée. Je me sens plus zen qu'auparavant, je pense à nouveau positif.

Lire ce temoignage en entier ici

Lire les autres témoignages de nos patients

La spécialité en neurologie chiropratique

En Chiropratique, comme en médecine ou dentaire, les études peuvent déboucher sur des spécialités telles que neurologie, radiologie, pédiatrie, sport, orthopédie... etc.

La spécialité en neurologie s'intéresse plus particulièrement à l'analyse, au diagnostic et au traitement des problèmes neurologiques fonctionnels et non pathologiques avec une application chiropratique. Cette application varie énormément d'un patient à l'autre selon l'état du système du patient et la stimulation souhaitée.

La formation pour une spécialisation en neurologie chiropratique dure 3 ans supplémentaires après l'obtention du diplôme de chiropraticien et débouche sur le diplôme de "Diplomate of the American Chiropractic Neurology Board" ou "D.A.C.N.B.".