Lumbalgie / lumbago : traitement de choix pour maux de dos

Lombalgie est une douleur au niveau des lombaires. Le lumbago est une crise de lombalgie aiguë. Ces douleurs au niveau du dos peuvent avoir différentes origines : le plus souvent ces douleurs sont le résultat de blocages articulaires qui peuvent provoquer une irritation des nerfs, source de contraction musculaire et douleur dans le dos.

La Chiropratique est le traitement de choix pour des problèmes de dos. Il existe de très nombreuses études sur l'efficacité de la Chiropratique sur les maux de dos. La grande majorité des études ont démontré que les soins chiropratiques sont les plus efficaces et les plus sures pour le traitement des problèmes de dos. Certaines études montrenet aussi la supériorité des soins chiropratiques pour ce genre de syndrome comparés aux soins médicaux classiques et la kinésithérapie. Nous n'en citerons donc que quelques unes ici.

    traitement maux de tête

Sciatique

Reconnaître une sciatique

La sciatique est la douleur qui irradie dans la jambe sur le trajet du nerf sciatique (l'arrière de la fesse, et sur le côté et un peu en arrière de la jambe). Les symptômes peuvent aussi inclure des sensations de brûlure, des picotements, ou des engourdissements ou faiblesses musculaires dans la jambe ou pied.

Les causes de la sciatique pourraient être une hernie discale lombaire, des changements dégénératives et arthrosiques des disques lombaires, une spondylolisthésie (une vertèbre qui avance sur une autre vertèbre), une sténose (rétrecissement) du canal lombaire, un dysfonctionnement de l'articulation sacro-iliaque ou une contraction du muscle piriformis.

Le nerf sciatique étant un nerf constitué de plusieurs racines nerveuses, les symptômes peuvent toucher la cuisse quand le problème concerne la racine du L4, le grand orteil quand cela touche la racine du L5 et plutôt la partie externe du pied quand cela touche la racine du S1.

Les chiropracteurs voient beaucoup de personnes avec des problèmes de dos y compris les personnes souffrant de sciatique. Les soins chiropratiques pourraient être efficaces pour diminuer ou enlever la pression sur le nerf et aider pour les symptômes associés; comme le démontre d'ailleurs une des études citées plus bas et publiée en 2014 dans le journal médical Annals of Internal Medicine.

Hernie discale

L'usure du disque

Une disque intervertébrale est ce cartilage qui maintient la mobilité entre les vertèbres. Pour schématiser on peut le comparer à une éponge. Tant que l'articulation autour du disque garde sa mobilité, ce dernier est irrigué par les artères et comme une éponge mouillée, garde sa souplesse. Mais quand l'articulation est bloquée (dû à des mauvaises positions, chocs, chutes,...) le disque n'est plus irrigué et devient plus sec, plus fragile, plus friable... C'est à ce moment là la couche externe du disque peut se fissurer et le gel épais à l'intérieur du disque peut provoquer le gonflement du disque qui irrite ou comprime le nerf.

Ce gonflement peut être léger ou important et être décrit comme un débord, une protrusion ou une hernie discale. Il peut être sur un côté touchant une racine nerveuse ou au milieu touchant la moelle épinière.

Selon la nature et la gravité de la hernie discale, les soins chiropratiques peuvent être une option sérieuse et efficace pour ce problème comme le démontre quelques unes des études citées plus bas.

    Hernie discale

Etudes et études de cas sur le traitement des maux de dos, sciatique et hernie discale par la Chiropraxie

Rapport de l'agence de santé gouvernementale américaine sur les maux de dos

L'étude publiée par le Ministère de la Santé américain approuve et recommande les manipulations vertébrales pour le traitement du mal de dos aigu chez les adultes. Par ailleurs, les chercheurs ne trouvent pas d'efficacité évidente pour d'autres formes de soins comme la kinésithérapie, les massages, les ultrasons, le laser, ou les techniques de bio-feedback ; et peu d'efficacité pour les injections, les myorelaxants, les stéroïdes, l'acupuncture ou la chirurgie dans les phases aiguës. De même, ils démontrent que le repos prolongé au lit (plus de 4 jours) est aussi à éviter.

Bigos S, Bowyer O, et al. Acute Low Back Problems in Adults. Clinical Practice Guideline, Numéro 14. U.S. Department of Health and Human Services, Public Health Service, Agency for Health Care Policy and Research, AHCPR Pub. No. 95-0642, décembre 1994

Rapport Manga sur le traitement chiropratiques des maux de dos

En 1993, une étude faite pour le ministère de la santé d'Ontario (Canada) conclut que l'approche des Docteurs en Chiropratique est plus efficace, plus sûre et moins coûteuse que l'approche médicale pour les problèmes de dos. De même, l'enquête auprès des patients révéla qu'ils étaient plus satisfaits des soins chiropratiques et capable de reprendre plus rapidement leurs emplois. En conclusion ce rapport recommande que les soins chiropratiques soient couverts par le système de santé d'Ontario, et prévoit ainsi une économie de plusieurs centaines de millions (de dollars) chaque année.

Manga P, Angus D, et al. The effectivenesse and Cost-Effectiveness of Chiropractic Management of Low-Back Pain. The Ontario Ministry of Health, Ottawa, Ontario, Canada, Août 1993

 

Rapport de la commission néo-zélandaise

L'étude du gouvernement néo-zélandais portant sur l'éducation chiropratique, le coût, la sécurité, et l'opinion des patients conclut :

Que les manipulations vertébrales effectuées par des chiropraticiens diplômés étaient tout à fait sûres,
Que les manipulations vertébrales étaient efficaces pour des symptômes osseux et musculaires tel que le mal de dos, la migraine etc.,
Que les Docteurs en Chiropratique étaient les seuls professionnels de santé habilités par leur formation à pratiquer des manipulations vertébrales.

L'étude RAND sur les manipulations vertébrales et les maux de dos

Le rapport RAND, l'un des plus prestigieux centres de recherche pour les procédures scientifiques et techniques, explora les différents traitements pour le mal de dos. Des chercheurs, constitués de médecins et de chiropraticiens, montrèrent que les manipulations vertébrales sont efficaces pour des patients présentant des maux de dos aigus.

Shekelle PG, Adams A, et al. The Appropriateness of Spinal Manipulation for Low-Back Pain : Indications and Ratings by a Multidisciplinary Expert Panel. RAND Corporation, Santa Monica, California, 1991

Etude de centre de médecine de travail de l'état de Floride sur le traitement chiropratique des maux de dos

L'étude portant sur 10562 travailleurs dans l'état de Floride conclut qu'un patient souffrant du mal du dos dû au travail avait moins de risque d'arrêt de travail s'il elle était soigné par la Chiropratique que par des soins médicaux traditionnels.

* Que si un arrêt de travail s'avérait nécessaire, il était en général d'une durée moins longue sous traitement chiropratique.

* Qu'au contraire, les patients traités par des médecins traditionnels présentaient un risque d'hospitalisation plus élevé.

Etude des centres de médecine de travail de l'état de l'Utah sur le traitement chiropratique des maux de dos

L'étude de 1991 dans l'Utah conclut que les dépenses médicales étaient beaucoup plus élevées que les dépenses chiropratiques pour des conditions identiques. De plus ce rapport a conclu que les travailleurs blessés au travail et soignés par la médecine avaient un arrêt de travail plus long que ceux soignés par des Docteurs en Chiropratique.

Etude du journal médical "Journal of Family Practice"

Cette déclara que le nombre de jours de travail perdus était significativement plus élevé chez les patients recevant des soins médicaux traditionnels que ceux recevant des soins chiropratiques. L'éditorial du journal dans le même numéro reconnaissait que les risques de complications dues aux manipulations lombaires étaient minimes.

Etude des centres de médecine de travail de l'état de l'Oregon

Une enquête des centres de médecine du travail de l'état de l'Oregon démontra que la moyenne des jours d'arrêt de travail pour des patients soignés par la Chiropratique était de 9 jours comparée à 11.5 jours pour ceux soignés par la médecine traditionnelle.

Rapport du journal médical "British Medical Journal" sur le traitement des maux de dos

L'étude, publiée dans le prestigieux "British Medical Journal", conduite sur 2 ans et portant sur un échantillon de 741 patients, démontra que les patients (souffrant de mal de dos) ayant reçu des soins chiropratiques se portaient mieux que ceux ayant reçu des soins médicaux ; ceci sur une période de 6 mois, puis sur une période de 2 ans (avantages à long terme). De plus ces patients avaient des périodes d'arrêt de travail moins longues.

En conclusion, ces équipes de recherche ont mis en évidence l'économie représentée par la réduction sensible de l'absentéisme réalisée par des patients qui feraient le choix de consulter des chiropraticiens au lieu de se rendre à l'hôpital.

Meade TW, Dyer S, et al. "Low-Back Pain of Mechanical Origin : Randomized Comparison of Chiropractic and Hospital Outpatient Treatment." British Medical Journal, Volume 300, numéro 6737, 2 juin 1990, Pages 1431-1437

Rapport du British Medical Journal (suivi du rapport précedent)

Après un suivi prolongé de l'étude mentionnée plus haut, les chercheurs ont noté une amélioration continuelle chez les patients chiropratiques (souffrant de mal de dos) par rapport à ceux qui avaient reçu un traitement médical ou hospitalier ambulatoire.

Meade TW, Dyer S, et al. "Randomised Comparison of Chiropractic and Hospital Outpatient Management for Low-Back Pain : Results from Extended Folow-Up." British Medical Journal, Volume 311, numéro 7001, 5 août 1995, Pages 349-351

Etude randomisée sur le traitement chiropratique du mal de dos

Comparaison de 2 méthodes de manipulations chiropratiques et de doins médicaux pour le mal de dos : Les manipulations vértebrales manuelles ont montré une diminution plus significative des douleurs de dos comparées à la technique avec instrument et les soins médicaux

A Comparison of Chiropractic Manipulation Methods and Usual Medical Care for Low Back Pain: A Randomized Controlled Clinical Trial; J Altern Complement Med. 2014 (May); 20 (5): A22–23

Etudes randomisée sur les soins chiropratiques et mal de dos aigu

Comparaison de manipulations chiropratiques et diclofenac et placebo pour le mal de dos aigue : une étude double aveugle, randomisée controllée.

Le groupe ayant reçu les manipulations chiropratiques a montré une amélioration significative par rapport au groupe sous diclofenac ou le groupe placebo.

Spinal high-velocity low amplitude manipulation in acute nonspecific low back pain: a double-blinded randomized controlled trial in comparison with diclofenac and placebo; Spine (Phila Pa 1976). 2013 Apr 1;38(7):540-8.

Traitement chiropratique de douleurs lombaires post-opératoires

Les résultats de cette étude démontrent que les patients post-opératoires avec lombalgie subséquente semblent répondre positivement à des traitements chiropratiques de type cox.

J Manipulative Physiol Ther. 2011 Jul-Aug;34(6):408-12. Chiropractic management of postsurgical lumbar spine pain: a retrospective study of 32 cases. Kruse RA1, Cambron J.

Etude controllée parue dans le journal médical Annals of internal medicine sur le traitement chiropratique de sciatique

Cette étude a comparé les manipulations vertébrales chiropratiques combinées à l'exercice à l'exercie seul pour la sciatique combinée au maux de dos. Elle a montré que les manipulations chiropratiques combinées à l'exercice étaient plus efficaces que l'exercice seule pour les patients souffrant de sciatique.

Ann Intern Med. 2014 Sep 16;161(6):381-91. Spinal manipulation and home exercise with advice for subacute and chronic back-related leg pain: a trial with adaptive allocation. Bronfort G, Hondras MA, Schulz CA, Evans RL, Long CR, Grimm R.

Etude sur l'efficacité des soins chiropratiques pour hernie discale lombaire et douleurs dans la jambe

Cette étude a évalué l'efficacité des soins chiropratiques pour des douleurs de dos et douleurs dans la jambe dus à des hernies discales confirmées par IRM sur une période courte, moyenne et longue (après un an). A 3 mois, 90,5% étaient améliorés, et 88% l'étaient encore un an après. Même si les patients aigus constataient une amélioration plus rapide, 81,8% des patients chroniques constataient une amélioration à 3 mois et 89,2% à un an.

J Manipulative Physiol Ther. 2014 Mar-Apr;37(3):155-63. Outcomes of acute and chronic patients with magnetic resonance imaging-confirmed symptomatic lumbar disc herniations receiving high-velocity, low-amplitude, spinal manipulative therapy: a prospective observational cohort study with one-year follow-up.

Etude comparative entre manipulation chiropratique et micro-discectomie pour le traitement de la sciatique et hernie discale lombaire

60% des patients atteints de la sciatique pour qui d'autres traitements médicaux avaient échoué a bénéficié des manipulations vertébrales au même degré que s'ils avaient subi une intervention chirurgicale. Les 40% qui n'avaient pas obtenu d'amémlioration ont obtenu une amélioration avec la chirurgie. La conclusion des chercheurs est que les patients avec une hernie discale lombaire n'ayant pas obtenu satisfaction avec l'approche médicale devraient considérer les manipulations vertébrales suivi d'opération si cela est justifié.

J Manipulative Physiol Ther. 2010 Oct;33(8):576-84. Manipulation or microdiskectomy for sciatica? A prospective randomized clinical study. McMorland G, Suter E, Casha S, du Plessis SJ, Hurlbert RJ.

Important

Les informations fournies ici ne remplacent en aucun cas les conseils et la consultation avec votre chiropracteur ou médecin. Les études ou articles cités sont à titre d'information et suggèrent la possibilité de l'efficacité des soins pour un problème donné.

 

Les témoignages de quelques un(e)s de nos patients

Michel, 72 ans, Retraité

J'ai consulté pour une hernie discale dont je souffre depuis 4 ans et demi. J'avais déjà fait de la médecine traditionnelle (piqûre et médicaments). Ca a été mieux dès la première séance et se concrétisant par la suite. De même pour la morale, l'énergie, moins de fatigue, plus de souplesse, plus d'ambition. Dès les premières séances, cela a été fantastique en recouvrant un bien être général.

Agnès, 49 ans, secrétaire

Dès la première séance, je me suis sentie mieux et je pense qu'au bout de deux à trois semaines, après plusieurs séances rapprochées, mon état s'était nettement amélioré. Dans ma vie de tous le jours, j'ai moins hésité à faire des mouvements pénibles pour le dos: porter des paniers de commission, mon petit-fils qui avait un an à l'époque, laver ma voiture, toutes ces choses banales qui me faisaient souvent souffrir. Bien sûr que le moral s'en trouve meilleur. Quand on souffre en permanence, on a moins de goût pour voyager, marcher ou faire du sport. En fait, je peux tout simplement revivre normalement.

Auparavant j'ai connu des périodes où l'ostéopathe qui savait me débloquer des vertèbres me voyait tous les 15 jours. J'en arrivais à avoir honte de téléphoner, car elle avait l'air de me laisser entendre qu'elle ne pouvait rien pour moi et que je ferai mieux d'aller voir ailleurs, mais je ne savais plus quoi faire. J'alternais avec un kiné qui arrivait parfois à me soulager ou un médecin a Lyon (150 kms de chez moi). Quand on souffre et qu'on pense pouvoir être soulagé, on est prêt à faire des kilomètres. Auparavant j'habitais dans la même ville que mon chiropraticien. J'ai déménagé en août 2000 et je n'hésite pas à parcourir 50 kms pour aller le voir et être bien. Je l'ai déjà recommandé à des membres de ma famille et des amis qui ont été soignés par lui et toutes ces personnes ont été satisfaites de ses soins, moi la première!

Stéphanie, 43 ans, coiffeuse

J’ai consulté pour une hernie discale dont je souffrais depuis une bonne année. J’avais essayé l’ostéopathie, mais avec résultat pas efficace. J’ai entendu parler du cabinet Paris-Chiropratique par ma clientèle. J’ai trouvé l’accueil, l’écoute et l’explication bien.
J’ai obtenu avec les soins chiropratiques du soulagement au niveau du dos et un bien-être mental (une sérénité).
Il y a aussi une amélioration au niveau de la qualité de vie, moins de stress et une respiration normale. Je prends les problèmes avec beaucoup plus de recul et de distance.
Je recommande la Chiropratique à tout le monde (enfant compris).

Christine, 35 ans

En prenant de l'âge, des douleurs cervicales, dorsales et lombaires surgissent du à des chutes mal soignées lorsque j'etais enfant, ou d'autres médecins n'en viennent à bout et mon estomac n'appréciait pas spécialement de prendre des tas d'anti-inflammatoires. Jusqu'au jour ou je suis restée bloquée pour de bon, mon beau-père m'a parlé du chiropraticien que j'ai consulté aussitôt.

Mon conseil : jeunes ou âgés, dès les premières douleurs ou après une chute, ne faites pas la même erreur que moi. Consultez un chiropracteur sans trop attendre.

Obésité et mal de dos

Mythes et réalités sur le mal de dos

  • Il faut toujours s'asseoir droit : mythe
  • Etre voûté n'est pas bien. Mais être assis droit trop longtemps n'est pas très bien pour le dos non plus. Essayez de vous lever souvent de votre siège, par exemple quand vous êtes au téléphone ou quand vous devez simplement lire quelque chose.

  • Il ne faut pas soulever des choses lourdes : mythe
  • Ce n'est pas nécessairement quelle poids vous soulevez, c'est comment vous soulevez. Bien sûr il ne faut rien soulever de trop lourd. Quand vous soulevez quelque chose, même léger, pliez les genoux avec le dos droit et ne penchez pas le corps d'un côté ou de l'autre en soulevant.

  • Etre en surpoids augmente les douleurs de dos : Vrai
  • Etre en surpoids est effectivement un facteur aggravant pour le mal de dos. C'est encore plus vrai pour des personnes qui ne sont pas en forme et qui font une activité vigoureuse pendant le weekend tout en étant sédentaire toute la semaine.

  • Etre mince protège des problèmes de dos : mythe
  • Etre en forme peut aider à éviter les problèmes de dos. Mais tout le monde peut avoir mal au dos, qu'on soit mince ou en surpoids, grand ou petit, âgé ou jeune.

  • Un matelas ferme est meilleur qu'un matelas mou : mythe
  • Même si un matelas moyennement ferme ou ferme est meilleur qu'un matelas mou, la fermeté du matelas doit dépendre de votre taille et poids : une personne plus légère n'a pas besoin d'un matelas très ferme tandis qu'une personne plus corpulente serait mieux sur un matelas plus ferme.

Prévention mal de dos

Quelques conseils pour éviter le mal de dos

  • Commencez la journée avec des mouvements lents
  • Se lever en douceur et faire un petit échauffement pour ne pas démarrerla journée au froid permet de réveiller les muscles et les articulations raids. Vous pouvez trouver quelques exercices en cliquant en dessous

  • Ergonomie au travail
  • Si vous êtes souvent assis au travail vous devez régler l'écran de votre ordinateur à la hauteur des yeux, rapprocher votre souris et votre clavier de vous pour avoir un angle de 90 degré avec vos coudes. De même évitez de pencher la tête de côté pour tenir le combiné. Si vous êtes debout statique pendant de longs moments, posez une jambe sur un carton ou une boîte. Si vous êtes souvent assis en voiture, reculez le siège le plus possible et élevez le siège pour avoir les genoux plus bas que les fesses.

  • La bonne position pour dormir
  • La meilleure position pour dormir est sur le côté et éventuellement sur le dos. La position sur le ventre est à éviter absolument. Dans tous les cas il faudrait avoir un bon oreiller érgonomique pour bien soutenir la nuque.

  • Commencez le sport graduellement

Cela semble évident mais si vous avez arrêté le sport depuis un moment, recommencez doucement sans forcer et sans essayer de démarrer à vote niveau d'avant.

chiropracteur, spécialiste du dos

Votre chiropracteur

Avec plus de 20 ans d'expérience aux Etats-Unis et en France, Denis Alemi est le premier chiropracteur français diplômé de l'ordre (américain) de neurologie chiropratique en 1997.

  • Diplômé "Doctor of Chiropractic" (D.C.) avec mention, de la faculté "Life Chiropractic College-West" (Californie) en 1994
  • Diplômé en neurologie chiropratique en 1997 (D.A.C.N.B. : Diplomate of the American Ciropractic Neurology Board)
  • Titulaire de "National Board of Chiropractic Examiners" et de "State Board of Chiropractic Examiners" de l'Etat de Californie (les examens d'état nécessaires pour exercer aux Etats-Unis et dans l'état de Californie)
  • Membre et ancien vice-président de l'Association Française de Chiropratique; et ancien représentant de la France auprès de la "Fédération mondiale de la Chiropratique" et participant à l'assemblée annuelle de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS)
  • Ancien enseignant à l'Institut Franco-Européen de la Chiropratique (Paris)