Retrouver un sommeil réparateur de façon naturelle

Remèdes naturels pour troubles sommeil et insomnie

Aider les troubles du sommeil, insomnie et réveils nocturne par la Chiropraxie

Comment aider naturellement les troubles du sommeil et les réveils nocturnes ?

De nombreux témoignages de patients tendent à montrer que les soins chiropratiques pourraient être efficaces pour aider pour des problèmes de sommeil, notamment les réveils nocturnes. Il existe aussi des études de cas qui tendent à démontrer cette efficacité notamment chez les enfants et les bébés.

L’efficacité ressentie est probablement due au fait que les soins chiropratiques permettent d’enlever les blocages et irritations nerveuses dans le dos, ce qui permet une meilleure relaxation des muslces du dos et un bien être général. Diminuer les douleurs de dos et le stress comme le souligne aussi nos patients peut être une autre raison pour l’aide que la Chiropraxie peut apporter pour les troubles du sommeil.

La spécialité en neurologie fonctionnelle permet d’aider encore plus des patients souffrant des troubles du sommeil. Il faudra néanmoins étudier chaque cas et déterminer si les soins pourraient être efficaces et à quel point.

VOUS SOUFFREZ DE TROUBLES DU SOMMEIL OU PROBLÈMES CHRONIQUES ?

Contactez-nous pour prendre un RDV ou simplement poser vos questions !

Insomnie mauvaise position canapé

Les causes des troubles du sommeil

Qu’est-ce qui pourrait perturber le sommeil ?

Beaucoup de choses peuvent avoir une influence perturbatrice sur le sommeil :

  • Des problèmes respiratoires tes que les allergies ou apnée de sommeil peuvent perturber le sommeil profond ou même réveiller la personne au milieu de la nuit
  • Une Nocturie ou des mictions fréquentes peuvent perturber votre sommeil en vous réveillant pendant la nuit. Les déséquilibres hormonaux et les maladies des voies urinaires peuvent contribuer au développement de cette condition.
  • Une douleur constante peut rendre difficile l’endormissement. Cela pourrait même vous réveiller après vous être endormi. Certaines des causes les plus courantes de douleur chronique comprennent l’arthrose, syndrome de fatigue chronique, fibromyalgie, maux de tête persistants, douleur lombaire ou douleurs dorsales.
  • Des blocages au niveau de la colonne vértébrale qui peuvent provoquer des tensions musculaire et des douleurs citées plus haut. C’est d’ailleurs l’une des raisons principales d’aide par la Chiropraxie pour les troubles du sommeil.
  • Le stress et l’anxiété ont aussi souvent un impact négatif sur la qualité du sommeil. Il peut être difficile pour vous de vous endormir ou de rester endormi. C’est l’autre raison pour laquelle la Chiropraxie aide les troubles du sommeil en aidant pour la gestion du stress.
  • On peut aussi parler de l’alimentation et du métabolisme, de l’utilisation des écrans, de certains médicaments,… qui peuvent tous avoir un effet perturbateur sur le sommeil.

Après un examen détaillé, nous pourrons vous expliquer ce qui se passe et si les soins chiropratiques et la rééducation appropriée des systèmes vestibulaires, oculomoteurs, proprioceptifs et la neurostimulation peuvent vous aider pour vos troubles du sommeil.

Soulagement de maux de tête par la Chiropraxie

Insomnie, réveil nocturne ou autre ?

Bien identifier les troubles du sommeil

Quels sont les symptômes des troubles du sommeil ?

Les symptômes des troubles du sommeil peuvent différer selon la gravité et le type de trouble du sommeil. Cependant, les symptômes généraux des troubles du sommeil comprennent:

  • Difficulté à s’endormir ou à rester endormi
  • Fatigue dans la journée
  • Forte envie de faire une sieste pendant la journée
  • Irritabilité ou anxiété
  • Manque de concentration
  • La dépression

Quels sont les différents types de troubles du sommeil ?

Il existe de nombreux types de troubles du sommeil. Certains peuvent être causés par d’autres problèmes de santé sous-jacents.

  • Insomnie : l’insomnie fait référence à l’incapacité de s’endormir ou de rester endormi. Elle peut être causée par le décalage horaire, le stress et l’anxiété, les hormones ou des problèmes digestifs. Cela peut également être le symptôme d’une autre condition. L’insomnie peut être très problématique pour votre santé et votre qualité de vie en général, provoquant potentiellement:
    • une dépression
    • difficulté de concentration
    • irritabilité
    • gain de poids
    • travail ou rendement scolaire altéré
  • Apnée du sommeil : l’apnée du sommeil se caractérise par des pauses respiratoires pendant le sommeil. Il s’agit d’une condition médicale grave qui fait que le corps absorbe moins d’oxygène. Cela peut également vous réveiller pendant la nuit.
  • Parasomnies : les parasomnies sont une classe de troubles du sommeil qui provoquent des mouvements et des comportements anormaux pendant le sommeil. Ils incluent:
    • somnambulisme
    • parler dans son sommeil
    • gémissant
    • cauchemars
    • énurésie nocturne
    • grincement de dents ou serrement de mâchoire ou bruxisme
  • Le syndrome des jambes sans repos: le syndrome des jambes sans repos est un besoin écrasant de bouger les jambes. Cette envie s’accompagne parfois d’une sensation de picotement dans les jambes. Bien que ces symptômes puissent survenir pendant la journée, ils sont plus fréquents la nuit. Le syndrome des jambes sans repos est souvent associé à certains problèmes de santé, dont le TDAH.

Comment se passe une consultation pour les troubles du sommeil ?

La première consultation pour les troubles du sommeil

La première visite est une visite un peu plus longue qui prend environ 40 mn. Cette visite permet de faire la consultation, poser les questions qu’il faut et procéder à l’examen clinique et finalement commencer les soins.

Visites de traitement pour les troubles du sommeil

Comme pour tout traitement, les troubles du sommeil chroniques nécessitent des soins qui peuvent être plus ou moins longs. Pendant cette période, les visites permettent de corriger les irritations nerveuses, qui peuvent être la cause des tensions et douleurs à l’origine des troubles du sommeil, et de rééduquer les systèmes défaillants (système vestibulaire, oculomoteurs-moteur, proprioceptif,…).

Visites de suivi et d'entretien pour les troubles du sommeil

Une fois que les irritations nerveuses qui sont les causes des troubles sont corrigés au mieux, la majorité des patients optent pour un suivi et un entretien régulier. L’entretien régulier permet de maintenir l’état de bien-être obtenu et de ne pas retomber dans les même problèmes à cause des mauvaises positions, des faux mouvements, du sport….

Etudes et études de cas sur l'amélioration des troubles du sommeil par la Chiropraxie

Satisfaction des patientes enceintes sous soins chiropratiques

Cette étude a cherché le niveau de satisfaction des patients enceintes ayant eu recours à la Chiropraxie. Les patients enceintes ont déclaré une amélioration de leur qualité de vie. Elle ont aussi déclaré moins de fatigue, moins de douleur et moins de troubles de sommeil.
Alcantara J, Nazarenko AL, Ohm J, Alcantara J. The Use of the Patient Reported
Outcomes Measurement Information System and the RAND VSQ9 to Measure the Quality of Life and Visit-Specific Satisfaction of Pregnant Patients Under Chiropractic Care Utilizing the Webster Technique. J Altern Complement Med. 2018 Jan;24(1):90-98.

Une enquête sur la satisfaction des parents à l'égard des soins chiropratiques du patient pédiatrique

Cette étude a montré que les parents étaient généralement très satisfaits des soins chiropratiques de leur enfant. Des corrélations entre une satisfaction élevée et une amélioration des symptômes des enfants notamment une amélioration de la qualité du sommeil de l’enfant.
Ida Marie Navrud, DC, Joyce Miller, BSc, DC, DABCO, PhD, Maja Eidsmo Bjørnli, DC, Cathrine Hjelle Feier, DC, Tale Haugse, DC, A Survey of Parent Satisfaction with Chiropractic Care of the Pediatric Patient, J Clinical Chiro Pediatrics 2014 (Nov); 14 (3): 1167–1171

Etude de cas : l'effet d'ajustement chiropratique sur le comportement et le sommeil d'un nouveau né

L’interaction entre la colonne cervicale et le système nerveux, et l’efficacité de l’ajustement vertébral dans la gestion des habitudes de sommeil d’un garçon de 12 mois, sont analysés. Depuis sa naissance, ce garçon de 12 mois se réveillait 7-8 fois par nuit. Des médicaments (Panadol TM) avait été donné sans succès. Après le premier ajustement chiropratique l’enfant dormait déjà pendant sept heures d’affilée. Le cas d’un deuxième enfant est brièvement cité : celui d’un petit garçon de 4 mois avec baisse de l’appétit et qui dormait seulement 30 minutes à la fois. Après un ajustement chiropratique, il a dormi pendant 11 heures. Quatre mois plus tard, il a fait une chute et sa mauvaise habitude de sommeil est revenu. Après d’autres ajustements chiropratiques le sommeil revenue à la normale, en plus il avait un appétit normal.
Rome PL. Case report: the effect of a chiropractic spinal adjustment on toddler sleep pattern and behavior. Chiropr J Aust, 1996;26:11-4.

Résultats à court et à long terme de la manipulation des tissus conjonctifs et Thérapie par ultrasons combinée chez les patients atteints de fibromyalgie

Cette étude a porté sur 20 patientes atteintes de fibromyalgie chez qui la l’intensité de la douleur, la qualité du sommeil, et l’impact de la fibromyalgia sur les activités fonctionnelles ont été évalués.
Toutes les évaluations ont été effectuées avant et après 20 séances de traitement. Les analyses statistiques ont révélé que l’intensité de la douleur, l’impact de la fibromyalgia sur les activités fonctionnelles et la qualité du sommeil se sont améliorées après le programme de traitement.
Citak-Karakaya I, Akbayrak T, Demirtürk F, Ekici G, Bakar Y. Short and long-term results of connective tissue manipulation and combined ultrasound therapy in patients with fibromyalgia. J Manipulative Physiol Ther. 2006 Sep;29(7):524-8.

Rapport des parents sur les résultats du traitement chiropratique sur des nourrisson dans une clinique chiropratique au Royaume-Uni: une étude observationnelle

Cette observationnelle a été effectuée sur environ 200 nourrissons en Angleterre. À l’admission, 50,3% des patients étaient âgés de quatre semaines ou moins. 30,2% des nourrisson présentaient des coliques / pleurs et 22,9% une plainte liée à l’allaitement. Au cours du traitement, les niveaux moyens de détresse maternelle ont diminué de 48%. Chez les nourrisson, l’irritabilité moyenne a été réduite de 31%; le repos moyen du sommeil s’est amélioré de 27% et la difficulté moyenne à être consolé a diminué de 38%. Le score médian de dépression postpartum (ou le baby blues) a chuté de 50% au cours de la période de soins. 96,3% des parents ont noté une satisfaction de 8 à 10 à l’égard des soins chiropratique sur une échelle de 1 à 10.
Johanna M. Jaskulski, MChiro and Joyce E. Miller, BS, DC, PhD, Infant Demographic Profile and Parent Report of Treatment Outcomes at a Chiropractic Clinic in the UK: An Observational Study, J Clinical Chiropractic Pediatrics 2017 (Jan); 17 (1): 1398–1404

Les soins chiropratiques pour un garçon de 3 ans avec des problèmes de ronflement et sommeil

Un garçon de 3 ans atteint de problèmes de sommeil, caractérisés par des ronflements bruyants, des épisodes d’apnée de sommeil et des troubles du sommeil continue (se réveillant plusieurs fois par nuit), est pris en charge en Chriopraxie. Son historique révéle des sinusites récurrentes, un épisode de bronchite, épisodes d’otite moyenne et de bronchite. L’enfant n’a pas connu de blessures évidentes, selon ses parents. Soins médicaux précédente semblait inefficace.

Le patient a reçu des soins chiropratiques pour corriger des blocages articulaires. Après 5 visites, le sommeil du patient a été significativement améliorée.

Conclusion: Cette étude de cas pourrait démontrer un lien entre les troubles du sommeil et son amélioration grâce à des soins chiropratiques. Nous plaidons pour plus de recherche dans ce domaine.

Alcantara J, Desilets J, Oman RE. Chiropractic care of a 3-year-old male with sleep-disordered breathing syndrome. Chiropr J Aust, 2008;38:69-74.

Mythes et questions sur les troubles du sommeil

  • Le ronflement est un problème courant, surtout chez les hommes, mais il n’est pas nocif.
    Bien que le ronflement puisse être inoffensif pour la plupart des gens, il peut être le symptôme d’un trouble plus important appelé apnée du sommeil, surtout s’il s’accompagne d’une somnolence diurne sévère. Les personnes souffrant d’apnée du sommeil se réveillent fréquemment pendant la nuit à bout de souffle. Les pauses respiratoires réduisent les niveaux d’oxygène dans le sang, peuvent fatiguer le cœur et le système cardiovasculaire et augmenter le risque de maladies cardiovasculaires. Le ronflement sur une base fréquente ou régulière a été directement associé à l’hypertension. Les personnes qui ronflent fortement, surtout si des pauses pendant le ronflement sont notées, devraient consulter un spécialiste.
  • On peut dormir moins et récupérer le weekend…
    Les experts du sommeil disent que la plupart des adultes ont besoin de sept à neuf heures de sommeil chaque nuit pour des performances, une santé et une sécurité optimales. Lorsque nous ne dormons pas suffisamment, nous accumulons une dette de sommeil qui peut être difficile à «rembourser» si elle devient trop importante. La privation de sommeil qui en résulte a été liée à des problèmes de santé tels que l’obésité et l’hypertension artérielle, l’humeur et le comportement négatifs, une baisse de la productivité et des problèmes de sécurité à la maison, au travail et sur la route.
  • L’insomnie se caractérise par des difficultés à s’endormir.
    La difficulté à s’endormir n’est que l’un des quatre symptômes généralement associés à l’insomnie. Les autres incluent se réveiller trop tôt et ne pas avoir eu un sommeil réparateur.
  • Les problèmes de santé tels que l’obésité, le diabète, l’hypertension et la dépression ne sont pas liés à la quantité et à la qualité du sommeil d’une personne.
    Des études ont trouvé une relation entre la quantité et la qualité de son sommeil et de nombreux problèmes de santé. Par exemple, un sommeil insuffisant affecte la sécrétion d’hormone de croissance liée à l’obésité; à mesure que la quantité de sécrétion d’hormones diminue, les chances de gain de poids augmentent. La tension artérielle chute généralement pendant le cycle de sommeil, mais un sommeil interrompu peut nuire à cette baisse normale, entraînant une hypertension et des problèmes cardiovasculaires. La recherche a également montré qu’un sommeil insuffisant compromet la capacité du corps à utiliser l’insuline, ce qui peut entraîner l’apparition du diabète. De plus en plus d’études scientifiques montrent des corrélations entre un sommeil insuffisant des maladies.
  • Plus vous vieillissez, moins vous avez besoin d’heures de sommeil.
    Les experts en sommeil recommandent environ sept à neuf heures de sommeil pour l’adulte moyen. Bien que les habitudes de sommeil changent avec l’âge, la quantité de sommeil dont nous avons besoin ne change généralement pas. Les personnes âgées peuvent se réveiller plus fréquemment pendant la nuit et peuvent en fait dormir moins la nuit, mais leur besoin de sommeil n’est pas moindre que celui des adultes plus jeunes. Parce qu’ils dorment moins pendant la nuit, les personnes âgées ont tendance à dormir davantage pendant la journée.
  • Pendant le sommeil, votre cerveau se repose.
    Le corps se repose pendant le sommeil, cependant, le cerveau reste actif, se «recharge» et contrôle toujours de nombreuses fonctions corporelles, notamment la respiration. Des études récentes montrent également que pendant le temps du sommeil, le cerveau « se nettoie » et se réorganise. Lorsque nous dormons, nous dérivons généralement entre deux états de sommeil, le sommeil paradoxal et le sommeil lent. Le sommeil lent comporte quatre étapes aux caractéristiques distinctes, allant de la somnolence de la première étape, quand on peut être facilement réveillé, aux phases trois et quatre de «sommeil profond», lorsque les réveils sont plus difficiles et où se produisent les effets les plus positifs et réparateurs du sommeil. Le sommeil paradoxal est un sommeil actif où les rêves se produisent, la respiration et la fréquence cardiaque augmentent et deviennent irrégulières, les muscles se détendent et les yeux vont et viennent sous les paupières.
  • Si vous vous réveillez au milieu de la nuit, il est préférable de vous allonger au lit, de compter les moutons ou de lancer et de vous retourner jusqu’à ce que vous vous rendormiez.
    Se réveiller au milieu de la nuit et ne pas pouvoir se rendormir est un symptôme d’insomnie. Faire de la relaxation est plus efficace que de « compter les moutons ». Quelle que soit la technique utilisée, la plupart des experts conviennent que si vous ne vous endormez pas dans les 15 à 20 minutes, vous devez vous lever, aller dans une autre pièce et vous adonner à une activité relaxante comme écouter de la musique ou lire. Retournez au lit lorsque vous avez de nouveau sommeil. Évitez de regarder l’horloge.

Votre chiropracteur

Denis Alemi chiropracteur Paris 16Avec plus de 25 ans d’expérience aux Etats-Unis et en France, Denis Alemi est le premier chiropracteur français ayant obtenu le diplôme de l’ordre américain de neurologie chiropratique.
Denis Alemi est diplômé Doctor of Chiropractic, avec mention « Cum Laude » de la faculté Life West en Californie en 1994. Il a ensuite fait une spécialisation en neurologie chiropratique (Diplomate of the American Chiropractic Neurology Board) tout en exercant à San Francisco, Etats-Unis. Depuis son retour en France, il a été enseignant à l’Institut Franco-Européenne de Chiropratique, Vice-président de l’Association Française de Chiropratique et continué l’approfondissement en neurologie fonctionnelle à travers des conférences aux Etats-Unis et en Europe (plus de 950 heures à ce jour). Il a obtenu le titre de « Fellowship of the American College of Functional Neurology » et « Fellowship of the European Academy of Chiropractic » en neurologie. Il est membre de l’Association Française de Chiropraxie (AFC), a été membre du conseil d’administration de l’Association des médecins, Dentistes, Pharmaciens AMDPI et président de l’Association Franco-Européenne de Neurologie Fonctionnelle (AFENF).
Il est le fondateur de la méthode Cerebrostim pour aider les enfants avec troubles de déficit d’attention, d’hyperactivité, de troubles dys., d’asperger,…
Il continue à enseigner aux professionnels et présenter aux conférences dans les domaines de la Chiropraxie et de neurologie fonctionnelle en France et à l’international.

Questions / Réponses

Combien de temps faut-il pour aider pour mes troubles du sommeil ?

Certains patients remarquent une amélioration rapide de leurs troubles du sommeil, pour d’autres cela peut être plus long. Cela peut dépendre de nombre d’années où le problème persiste, l’âge du patient, la gravité du problème, etc. Après l’examen initial, il est possible de répondre plus précisément à cette question.

Quel est pratiquement l'approche chiropratique pour corriger mes problèmes de sommeil ?

Après l’examen, notre approche est basée sur la correction des blocages articulaires qui provoquent les irritations et les tensions dans le dos qui peuvent continuer aux troubles du sommeil, ainsi que des conseils en ergonomie et nutrition ainsi que des exercices généraux et/ou spécifiques pour maintenir le résultat obtenu dans le temps.

On me dit que la cause de mes troubles du sommeil est le stress

Le stress peut en effet être un facteur dans les troubles du sommeil. Néanmoins, la plupart du temps, ce n’est pas l’origine du problème. Les irritations nerveuses et les tensions dues aux blocages articulaires peuvent provoquer une faiblesse du corps et du système nerveux qui sera donc plus fragile face à un stress ou un choc émotionnel ou physique. C’est pour cela que c’est à ce moment là que les symptômes peuvent se montrer. Corriger ces irritations et permettre au corps de mieux réagir face au stress pourraient être plus efficaces que d’essayer d’enlever le stress qui est présent tout autour de nous.

Sur notre blog

  • Troubles de sommeil et Insomnie

    Troubles de sommeil et Insomnie

    Cela suggère que la perte de sommeil peut déclencher la destruction par les astrocytes d’une plus grande partie des connexions du cerveau et de leurs débris. « Nous montrons pour la première fois que des parties de synapses sont littéralement mangées par les astrocytes en raison de la perte de sommeil », explique Bellesi.