Chiropracteur ou ostéopathe ? Qui choisir et quelle différence ?

Quelle différence entre un chiropracteur et un ostéopathe ?

C’est la question que tout le monde pose : « Qui voir, un chiropracteur ou un ostéopathe ? », « Quelle est la différence entre un chiropracteur et un ostéopathe ? »
La réponse n’est pas simple car tous les deux sont associés à des manipulations vertébrales. Néanmoins deux choses peuvent distinguer les chiropracteurs et les ostéopathes :

  • Niveau d’études : Tout d’abord tous les chiropracteurs ont suivi 6 années d’études à temps complet (5 ans depuis les récents décrets en France). Ce qui d’ailleurs leur procure le titre de Doctor of Chiropractic au même titre qu’un Dr en médecine dans beaucoup de pays comme les Etats-Unis, Canada, Australie, Royaume-Uni, Nouvelle-Zelande, Suisse… avec les droits de prescrire ou faire des radiographies, prescrire des examens de sang, faire un diagnostic… (Ceci n’est pas le cas en France, en raison des lois française).
    Malheureusement en France, en raison d’une multiplication d’écoles d’ostéopathie à une époque et des cours à temps partiels, beaucoup d’ostéopathes en France n’ont suivi que des stages pour devenir ostéopathes (ce qui n’est pas le cas des ostéopathes ayant obtenu leur diplôme dans d’autres pays comme l’Angleterre). Il existe donc plusieurs types d’ostéopathes : ceux qui ont fait des études longues est ceux qui ont suivi des stages et obtenu un diplôme parfois suite à quelques weekends. Ce qui fait que le nombre d’ostéopathes en France dépasse les 24.000, tandis que les chiropracteurs, qui ont tous fait plus de 5 années d’études à temps complets, sont au nombre de 1500. D’ailleurs la loi en France et les décrets sur la Chiropraxie et l’ostéopathie font la distinction entre les chiropracteurs (qui par exemple ont le droit de faire des manipulations cervicales sans prescription médicale) et les ostéopathes qui n’ont pas le droit de faire certaines manipulations sans prescription médicale préalable.
    Il faut préciser que suite aux lois et décrets qui ont suivi, nombre des écoles d’ostéopathie « médiocres » ont fermé et que la loi les oblige aujourd’hui à avoir un minimum de 5 années d’études à temps complets.
  • Objectif des soins en Chiropraxie et en Ostéopathie : Depuis leurs débuts au 19ème siècle, les deux professions ont eu des approches différentes quant à l’objectif des manipulations vertébrales. Still (le père de l’ostéopathie) penchait pour des changements induit au niveau du système circulatoire et Palmer (le père de la Chiropraxie) penchait pour des changements induits au niveau du système nerveux.
    Aujourd’hui encore les chiropracteurs regardent de plus près le fonctionnement du système nerveux et ses conséquences sur le corps en général, y compris le système musculo-squelettique. C’est d’ailleurs pourquoi, entre autres spécialités après les études de chiropraxie ((pédiatrie, radiologie, médecine du sport, orthopédie,…), il existe aussi une spécialisation en neurologie chiropratique (ou neurologie fonctionnelle) qui permet après 3 ans (et un minimum de 850 heures additionnelles) d’obtenir le titre de DACNB (Diplomate of the American Chiropractic Neurologie Board). C’est ce que j’ai obtenu en 1997 aux Etats-Unis et qui me permet de pouvoir aider des personnes avec des troubles neurologiques plus complexes et non pathologiques.
    L’objectif des soins n’est pas simplement de redonner de la mobilité ou débloquer une articulation mais de comprendre dans quelle mesure cette mobilisation ou manipulation affecte les nerfs localement et le système nerveux et le fonctionnement du cerveau en générale. Des travaux récents ont permis de constater un changement dans le fonctionnement du cerveau, notamment le cortex préfrontal, le cortex frontal et le cervelet suite aux manipulations vertébrales.
    C’est extrêmement important pour comprendre et essayer d’améliorer les résultats quand les patients me consultent pour des troubles de vertiges, d’équilibre, de sommeil, d’AVC, de commotion cérébrale…

Deux différences entre chiropracteur et ostéopathe :
Niveau d’études
Objectif des soins

Dans le tableau en bas de la page, vous trouverez la différence entre les chiropracteurs et les ostéopathes d’un point vue légal en France : ce que chacun a le droit de faire ou ne pas faire.

Entre chiropracteur et ostéopathe, qui choisir ?

Manipulation vertébrale pour traiter maux de têteEtant donné que je suis chiropracteur, une réponse de ma part serait bien subjective… Mais je dirais que personnellement, je ferai d’abord attention au niveau d’études. Quel est le diplôme obtenu par le praticien et suite à combien d’années d’études à temps complets ? Certaines personnes prétendent avoir suivi des études longues mais qui se résument en fait des weekends de stage une fois par mois sur une période de… 5 ans !
D’autre part , pour quel problème vous allez consulter. Soulager une épaule douloureuse suite à un faux mouvement survenue le weekend dernier ou soigner une migraine chronique depuis 30 ans ou soigner un syndrome de débarquement n’est pas la même chose.

Comment trouver un bon chiropracteur ?

Tous les chiropracteurs sont enregistrés auprès de l’Agence Régional de la Santé (ARS) et ont un numéro ADELI en tant que professionnel de la santé. Vous pouvez aussi trouver la liste des chiropracteurs membre de l’Association Français de Chiropraxie sur le site de l’association (chiropraxie.com) et rubrique « trouver un chiro ».

Vous pouvez trouver plus d’informations sur notre cabinet de Chiropraxie à Paris 16 sur la page « Notre cabinet« . En tant que chiropracteur avec plus de 25 années d’expériences et spécialisé en neurologie fonctionnelle, je mets tout en oeuvre pour pouvoir aider au mieux les personnes qui me consultent que ce soit pour des problèmes complexes de migraines et vertiges que des douleurs chroniques ou fortes telles que sciatique et hernie discale.

 

Différence entre chiropracteurs et ostéopathes d’un point de vue légal en France

La chiropraxie et l’ostéopathie ne disposent pas du même champ légal en France. Le décret d’actes permet une plus grande autonomie aux chiropracteurs.

En effet, les chiropracteurs sont autorisés à effectuer tous types de mobilisations et de manipulations à vecteurs de force, instrumentales ou mécaniquement assistées, permettant ainsi une prise en charge complète.

Ils sont les seuls praticiens, non-médecins, à avoir le droit d’effectuer des manipulations cervicales, avec vecteurs de force, sans certificat médical de non contre-indication. Ce certificat, qui doit être délivré par un médecin, est légalement indispensable aux autres praticiens pour effectuer ce type de manipulations.

 

Chiropracteur ou osteopathe

 ChiropracteursOstéopathes
Mobilisations / Manipulations non forcéesAutoriséesAutorisées
Manipulations avec vecteur de forceAutoriséesInterdites
Mobilisations et manipulations instrumentalesAutoriséesInterdites
Mobilisations et manipulations mécaniquement assistéesAutoriséesInterdites
Manipulations non forcées des cervicalesAutorisées sans avis médicalSeulement après obtention d’une ordonnance de non contre-indication
Manipulations avec vecteur de force ou instrumentales des cervicalesAutoriséesInterdites
Possibilité de donner des conseils à visée antalgiqueAutoriséeInterdite
Traitement des troubles fonctionnelsAutoriséAutorisé
Traitement des troubles de l’appareil locomoteur et leurs conséquencesAutoriséInterdit
La différence entre chiropracteur et ostéopathe en France vue par l'aspect légal Leave a reply